Le Fabulien – un FabLab pour la rentrée

Une salle remplie pour notre conférence le 23 juin à Archamps Technopole dans cette période préparatoire de la création du Fabulien qui ouvrira ses portes en septembre 2016.

Alain Charrier, fondateur et directeur du FabLab74, nous expose la quatrième révolution industrielle qui pointe déjà son nez avec l’impression 3D ou autrement dit, la fabrication additive. « Cette technologie va bouleverser l’économie » affirme-t-il, et il cite plusieurs sociétés de renom de la région qui collaborent déjà avec le réseau des FabLab. Il évoque un monde futuriste où chacun, au lieu d’acheter un objet dans un magasin ou par internet et attendre sa livraison, va acheter et télécharger un fichier sur internet et va imprimer son objet soit chez lui sur son imprimante 3D personnelle, soit dans le magasin « 3D » du quartier. Une immense opportunité pour innover et perturber le status quo.

On enchaîne avec Mathilde Chevée, maire adjointe, chargée de la jeunesse, qui est à l’origine de ce beau projet FabLab subventionné par la mairie de St Julien-en-Genevois. « Ce projet me tient à cœur » dit-elle, « Je suis persuadée de sa capacité à fédérer les acteurs économiques et sociaux de la région. » Elle explique que l’objectif du Fabulien est d’encourager les jeunes à s’intéresser à la technologie et susciter des vocations entrepreneuriales. De plus, il va apporter des outils novateurs pour les entreprises, les artisans, et les start up et permettra aux citoyens de créer des objets utiles.

Pour conclure, Arnaud Secher, porteur du projet du Fabulien, nous fait part de l’état d’avancement du projet FabLab, notamment avec la commande récente des premières imprimantes 3D. Il fait appel également à des bénévoles, des entreprises, des innovateurs, des jeunes, des citoyens qui souhaitent rejoindre l’équipe du Fabulien en partageant du temps, de l’expertise , du matériel, des passions et des idées.

Cette conférence est accompagnée d’une exposition de machines 3D et objets issus de la fabrication additive par le 3D Nurserie de l’université de Genève et la start up annécienne, Ludeek.

Et finalement, un grand merci à Archamps Technopole de nous avoir accueilli au domaine de Chosal.

A bientôt pour l ‘ouverture du Fabulien.

L’équipe du Fabulien